AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ombre et poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Ombre et poussière   Dim 23 Mar - 13:34

PAS DE RETOUR EN TRIOMPHE POUR LUI, PAS D'ENTERRMENT GLORIEUX ET EMOUVANT AU SON DES TROMPETTES.







Seul dans les champs, marchant lentement parmis les blés dorés des vallons sous le ciel azur. Allant parfois vers un poirier solitaire se reposer sous son ombre, écoutant le bruit lointain de la mer aux souvenirs mélancoliques. Surplombé par des montagnes millénaires coiffées de blanc, sa main caressant les hautes herbes des plaines au vert pur. Quelques cyprès battent au vent le long d'un sentier de terre sèche à la couleur beige de la paille sechée au soleil brûlant d'un été tardif. Tout au bout, un autel de marbre blanc gravé de mille runes et signes au volume bien marqué. Un bol de fruits frais et juteux y accompagne une jarre de vin délicieux frais comme l'eau pure et goûteux comme celui séculaire. En bas une rivière à l'eau transparente et fraîche descends d'une grotte aux lumières dignes des étoiles de minuit. Dans l'eau des jeunes filles jouent en riant sous les yeux en extase de soldats musclés en civils tenus de toges blanches admirant le spectacle en buvant un verre entre amis souriants. L'heure du repas viendra bientôt et ils se rejoindront autours de mets délicats en riant sous le son des harpes et des voix des chanteurs. Et les étoiles accompagneront la joie des feux et des dansses en ce paradis au coeur de la mère bienveillante.








Mais lui serait seul.
Il ne le verrait jamais.
Sacrifié pour le bonheur des autres,
dans le sang et la poussière...
Pour l'éternité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Lun 24 Mar - 12:28

Les dernières paroles de Tsynah l'avait profondément troublé. Et quand elle fut partie il s'assit sur un rocher recouvert de mousses et de lichens. Nombreuses furent les visions qu'il eut à ce moment, entendant toujours cette voix qui le hantait.






"La neige avait recouvert les vallons boisés, les arbres avaient perdus leurs feuilles dorées ne laissant qu'un ombre angoissante sur le ciel gris qui annonçaient de nouvelles chutes. Les corbeaux criaient ça et là autours de lui quand les flocons recomencèrent à tomber, seuls quelques rochers restaient nus et solitaires dans l'immensité glacée.
Puis il l'a vit, en haut d'une collinne, dans un manteau de soie noire, les cheveux de même couleur flottant au vent. Il décida d'approcher, et quand il arrive derrière elle, elle se retourna.


Ses yeux étaient crevés. Le sang coulait abondemment de ces plaies et de sa bouche. Bientôt son visage entier fut recouvert par le liquide rouge. Celui-ci coulait par flot sur la neige contrastant avec son blanc soutenu. Mais elle lui murmurait. Il ne comprenait pas ce qu'elle disait. Observant ses propres mains Ealëevit qu'elles étaient pleines de sang, mais pas le sien.
Elle lui caressa le visage en souriant, puis ce fut le noir."






Quand il rouvrit les yeux, il était couché dans l'herbe, par réflexe il se leva pour observer ses mains.


Elles étaient rouges, rouges de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Mer 26 Mar - 12:20




_ " Tu ne devrais pas te lever devant moi...

_ Que t'importe que je sois debout?

_ Il m'importe que tu passe chemin!


Je tombe à genoux, la douleur me frappe le crâne.

_ Ah! Voilà qui est mieux sale geux!


Il s'approche.


Je savais que tu retrouverais la raison.


Les murmures reprennent dans ma tête... toujours plus forts.


Maintenant implore mon pardon!

Il ricane.

Le sang bou dans mes veines, je sens une rage monter en moi.


Alors? Tout de suite misérable!"

Les murmures deviennent des paroles, de plus en plus insoutenables à supporter, je ne l'entends plus.


Il s'apprête à me frapper.


Un cri! Le mien? Un visage! Le sien!









Il est mort, cela n'a pris qu'une fraction de seconde. Sans que je m'en rende compte, mon épée s'était fichée dans sa gorge, le clouant au sol.







Je sens une douleur à l'épaule, je regarde sous mon armure... Le cercle...





Il n'est plus vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Mer 26 Mar - 17:31




La salle est grande, les murs sont de marbres sales. Du sang sèché recouvre le sol et les parois. On peut encore entendre les échos des cris des suppliciés...


Elle est là, penchée telle une vampire sur le cadavre d'un breton. Des morceaux de jambes, de bras, sont éparpillés à moitiés rongés autours d'elle.


Il n'y a que peu de lumières, juste assez pour l'entrevoir. Je m'approche, je remarque alors contre tout attente qu'elle n'est pas en train de le dévorer, mais simplement de lui fermer les yeux. Les murmures reprennent dans ma tête, elle commence à se retourner vers moi.


Soudain, je me sens tiré vers l'arrière, la scène s'éloigne!











Je me réveille en entendant sussurer mon nom:

"Ealëe!"















Ma lame est pleine de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Mer 26 Mar - 17:55




Je l'entends partout sussurer mon nom. Partout j'entends ses douloureux murmures qui emplissent ma tête.

Je la sens comme si elle était toujours près de moi, je sens son souffle dans mon cou...


Son visage, me revient par visions de quelques secondes. De sorte que je ne l'oublie jamais... elle qui emplit mes rêves et mes cauchemards.




Elle m'inglife d'horribles douleur, et sourit de me voir ainsi. Pourtant, c'est comme si j'étais attiré par elle... quelle folie me prendrait donc?







Et le sang coule... chaque jour... chaque nuit...


de nouveaux cadavres rejoignent son antre...


Le sceau se remplit petit à petit, le dessin n'a pas encore prit une forme reconnaissable mais...


c'est comme si je savais... comme si je savais déjà tout...

Sans pourtant rien savoir....


Les ombres m'entourent, la poussière se mélange au sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Sam 29 Mar - 22:09

Comme autrefois…







Le matin est lourd… dans la hutte l’Enalien nu prépare ses teintures.

Il sort un pinceau et le trempe dans un des pots, il commence alors à dessiner des motifs de couleurs bleues foncés sur tout son corps. Les motifs varient, des étoiles, des brassards et des végétaux, des courbes élancées, comme incrustés dans sa peau.

Le feu brûle…

Il fait chaud, la sueur lui perle…



Les tatouages restent bien en place. Sensés donner force et puissance, ils rassurent visiblement le guerrier. Comme autrefois… comme à l’épreuve…

Sur sa main ils sont noirs, sortant d’un signe représentant une étoile allongée sur sa paume. Comme des racines qui voudraient s’agripper à son avant bras.

Et son épaule, gravée d’un sceau étrange, un cercle parfait. Et à l’intérieur, des signes… des runes ? Comme si ils se formaient, ils semblent inachevés…



Un courant d’air rentre à l’intérieur…

La fraîcheur revient un moment…



Le guerrier remet ses vêtements et son armure, se ceint d’une épée et d’un bouclier en son dos. Il prend également son arc de chasse et quelques flèches…



Il sort…

Le vent le revigore…



Il prend quelques affaires à l’extérieur, des fioles, des herbes, des outils…



La hutte brûle…

Cette chaumière ne résistera pas longtemps au feu…



Lui il est loin déjà…

Ses jambes l’ont portés loin… Et là où les murmures l’appellent il vient. Il voit son ombre à l’horizon…

Mais toujours plus loin…

Pourtant il continue… sous la pluie, la neige et le soleil. Il continue…Vers l’horizon…





Comme autrefois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ealëe
Habitué
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Ombre et poussière   Lun 31 Mar - 11:34

Le sommeil m'a prit.
Et comme tout les soirs le coeur me serre lorsque vient l'heure, l'heure des rêves de douleurs et d'abjectes horreurs. L'heure où l'ont sait que l'on ne se contrôle plus... l'heure... où le sang coule à flot. Car, quand vient le moment cruel de la nuit le corps se lève, empoigne son arme et vient trancher la gorge d'un de ses camarades de repos, sans remord, plein d'une haine qui n'est pas la sienne. Le sang reste collé à la peau, le sceau se forme et les yeux pleurent, quand vient l'heure... l'heure de mort. Et ainsi ses ennemis tombent, sans que jamais il ne les connaissent, et leur coeur rejoignent les pires abysses et pourrissent dans les feux de la Géhenne infâme... quand vient l'heure de vérité...
Le souffle doux emplis l'âme, tandis qu'il écoute ses murmures cruels, tandis que vient son heure à lui...


Il est dans un long couloir de pierre. Le sol est de dalle, le chemin est éclairé de torches accrochées au mur...
Le guerrier avance, car il n'a pas le choix. La marche est lente, comme si il glissait sur de l'eau trop salée.
Au fond, un siège, non deux sièges, sur celui qui lui fait face une femme. Enveloppée dans une robe de soie au capuchon rabbatu. Des cheveux noirs lui tombent sur la poitrine, soignés et coiffés. Son vêtement est retenu par une broche de fer. Ses yeux morts regarde son visiteur accompagné d'un sourire de ses lèvres. Repliant ses mains sur ses jambes elle dit d'une voix douce:

_"Assieds toi..."

Elle lui montre la chaise qui se trouve en face d'elle. Lui s'éxecute, encore perdu dans des pensées inconnues. Les torches du couloir s'éteignent, la seule lumière maintenant est un feu ouvert dans une cheminée de marbre, éclairant la salle ronde et sans porte.
Elle est très proche, elle sourit de son angoisse, elle aime le voir ainsi aussi peu maître de lui.
Lui est crispé, les mains tenant avec forces les accoudoirs de sa place.

"Calme toi..."
Elle lui sourit d'une façon telle que enfait il n'a plus le choix que de s'executer.

"Voilà, c'est mieux..."
Son sourire s'élargit pour montrer ses dents blanches.
Ealëe voulut ouvrir la bouche mais rien ne sortit.

"Ecoute d'abord <elle>."

Puis elle lui parla en sa langue.

"Anez harë thanu? Vinfê laquë saj menur! Xarvë tal'st iquetur. Nonjk ilen saquëtia vajh gërtia qêm latr v eni y thelkä..."

Enfin il répondit: "Anë."

Il ressenti alors une drôle de douleur à son épaule gauche... Quelque chose venait de se faire.
La peur ne le tenaillait plus, il était confiant maintenant... et lui sourit.

Elle lui rendit son sourire puis disparut...
En peu de mots, tout avait été dit, les regards avaient en grande partie suffit. Les ombres s'effaçaient et le chemin était à nouveau éclairé...
Pour Ealëe la vie reprenait, mais oh combien différente...

Les douleurs s'arrêtèrent... il sourit en marchant vers la sortie, confiant qu'il était...

Puis il fut éjecté par une force immense vers la salle d'où il venait. S'écrasant contre une des chaises qui se brisa sous son poids. Le guerrier gémit de douleur.
Il ne voyait pas son ennemi, il ne pouvait que le sentir... partout...
Une douleur immense lui lacéra le dos, son cri déchira l'atmosphère...
Pourtant, ne perdant pas espoir il sortit son épée!

_"Enalë! Vaësha!!!"

Courant malgré la douleur et le sang qui jonchait ses blessures droit vers l'ombre il frappa, frappa encore, avec rage... Il ne pensait plus, ne voyait plus, il ne faisait plus que frapper, frapper, frapper encore... la haine... la rage... le sang...

Puis le noir.

Le réveil se fit dans le repaire, ses blessures étaient bandées, la douleur l'avait quittée.
Dans un miroir il observa son dos, une immense cicatrice lui barrait la peau jusque dans la chair, elle était noire et d'au moins dix centimètres de large et traversant tout son corps.
Son tatouage dorsal était comme brisé en deux. Pourtant il souriait...

Entendant un doux murmure il élargit celui-ci... oui, désormais...

Tout avait changé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ombre et poussière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ombre et poussière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Mahori Panda de poussière (Terre/air) [Edit du 23/04/08]
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» {kälhän et jëila} [chaman heal/amélio et pretre ombre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mains du Destructeur :: Amtenaël : Roleplay :: Propagandes des Enfers-
Sauter vers: